Bilan d'iridologie

L’iridologie, au même titre que les techniques modernes d’investigation, est un outil qui s’intègre dans l’approche préventive et globale de la santé par la naturopathie. L’iridologie de terrain est née de l’esprit globaliste de la médecine de terrain, médecine humaine, considérant l’homme dans son ensemble et refusant l’isolement analytique. Ce n’est donc pas un outil de diagnostic, mais une technique permettant d’évaluer la nature du terrain et l’état des grandes fonctions de l’organisme.

En Allemagne, pays de l’iridologie, il existe presque autant de praticien de santé naturopathes (heilpratiker) que de médecins. Ce sont eux qui utilisent le plus l’iridologie. A l’heure actuelle en France, elle est surtout pratiquée par les naturopathes et intégrée dans le bilan de santé. 

L’iridologie, pratiquée seule, sans le retour du patient, ni la dimension humaine de l’entretien, ne peut être comparée qu'à une technique de bilan isolée de l’ensemble, avec les risques d’erreurs que cela comporte. C’est la raison pour laquelle le bilan iridologique est toujours effectué lors de la consultation de naturopathie.

André Roux disait que “L’iris se comporte comme un écran de télévision en couleurs qui retransmet des informations globales concernant l’ensemble des échanges métaboliques et des informations sectorielles sur l’état fonctionnel et tissulaire de chaque organe”.

 

La digestion, la respiration, l’élimination, la circulation sanguine, le rythme cardiaque, le métabolisme hormonal,... toutes ces fonctions sont placé sous le contrôle permanent du système nerveux autonome (sympathique et parasympathique). Or l’iris est également innervé par ce même système nerveux. Il reçoit donc des informations de tout l’organisme. Ces informations vont s’inscrire sur la trame de l’iris par des contractions et variations mécaniques de cette trame, marquant ainsi des signes caractéristiques, propre à être interprétés par l’observateur iridologue.

 

L’iris étant également richement vascularisé, toute modification biochimique du milieu (concentration acido-basique, potentiel d’oxydoréduction) ont des conséquence sur sa coloration. Ces informations chimiques et non plus mécaniques parviennent à l’iris par le sang modifiant ainsi certains pigments. Ces perturbations, en fonction de leur nature, affectent une ou plusieurs zone de l’iris

 

Nous pouvons conclure que deux voies d’information parviennent à l’iris au travers du systèmes nerveux et du sang, y inscrivant ce que nous vivons: l’acquis.

Les informations héréditaires, l’inné, apparaissent dans la structure même de l’iris, dès le début de la vie embryonnaire pour se stabiliser vers l’âge de 7 ans.

 

La force vitale c’est la capacité dont dispose tout être vivant, à développer des fonctions organiques mais aussi psychiques, sous l’influence d’un principe vital ou force vitale dont seuls les effets peuvent être constatés (ex de la fièvre): “ La vie est l’ensemble des fonctions qui résistent à la mort”. Le naturopathe cherche toujours à évaluer le niveau de la force vitale, l’iridologie, entre autres, est un des outils qui lui permet d’effectuer cette évaluation.

La toxémie en naturopathie est utilisé pour définir l’encrassement des humeurs par une surcharge de toxines. La nature des déchets produits par le métabolisme à partir des nutriments apportés à l’organisme est différente selon la catégorie d’aliments (glucides, lipides, protéines). Colles et cristaux en sont les principales manifestations, ainsi que les radicaux libres qui sont les déchets issus de l’oxydation cellulaire. Ils peuvent participer à la déminéralisation, à un état inflammatoire chronique et générer du stress oxydatif. L’observation de l’iris, notamment ses variations de couleurs, permet une bonne évaluation du niveau de toxémie et de son origine. En naturopathie, on parle d’un seuil de toxémie dépassé lorsque la capacité d’élimination de l’organisme est prise en défaut, sous l’effet de deux facteurs, conjugués ou non:

  • déficience d’un ou de plusieurs émonctoires (Foie/intestin, reins, peau, poumon)

  • baisse de la force vitale

Le bilan d'iridologie consistera à étudier:

- la coloration générale dominante. Elle permet de déterminer la constitution originelle et la sous constitution. Elles indiquent certaines sensibilités organiques (hépatique, pancréatique, acidose, nerveuse ou glandulaire).

- La qualité de la trame. Elle permet d’évaluer le niveau et la qualité des réserves minérales reçues à travers l’hérédité.

- le relief de l’iris. Il renseigne sur l’activité du système nerveux autonome et du métabolisme. Sa coloration, ses formes accentués de types retrait ou pics, les effacements ou les coupures apparaissant sur la collerette seront très signifiants de l’état du système neuroendocrinien et des influx nerveux véhiculés par les nerfs au travers de la colonne vertébrale.

la pupille. L'analyse de la pupille  (couleur, position centrée ou non, méplats, ovalisation) oriente avec plus de précision les pistes à explorer.

- les zones qui reflètent la qualité du sang, de la lymphe et de l’immunité peuvent indiquer d’éventuelles altérations de celle-ci.

- les grands systèmes et les organes qui les composent selon une cartographie précise.

Bibliographie:

- L'IRIS Miroir intérieur de Dominick Léaud-Zachoval, édition Médicis

- Iridologie de terrain de Jean-Pierre Lancel, édition Dangles

Tarif du rapport écrit détaillé : 60 euros

Bilan d'iridologie de terrain

Brève introduction à l'iridologie de terrain:
Les recommandations en naturopathie n'ont pas pour vocation à remplacer un avis médical.

Cabinet de Naturopathie

Tramoni Mathieu

Route de Mezzavia - à l'angle du chemin de Culetta

20167 Ajaccio

Mentions Légales et Politique de confidentialité

Conditions d'utilisation - Conditions Générales de Vente (CGV)

  • Facebook Social Icon